Muriel Robin et Annie Gregorio interprètent Les Diablogues au théâtre Marigny

Posté le 12 Oct 2009   •   Catégories : 2009, Scènes/Live   •   1758 Vues   •   3 commentaires sur Muriel Robin et Annie Gregorio interprètent Les Diablogues au théâtre Marigny

Les Diablogues - Muriel Robin / Annie GrégorioPhoto Angeli – PurePeople

Deux ans après avoir été sur les planches avec Line Renaud, dans la pièce de théâtre Fugueuses, Muriel revient sur scène, encore avec une femme, pour jouer Les Diablogues de Roland Dubillard.

Quand deux personnages se livrent à des observations sur le monde cela donne des dialogues déjantés, flirtant avec l’absurde et les situations loufoques. Un magnifique et précaire monument à la bêtise contemporaine. Voici un nouveau et formidable duo Muriel Robin et Annie Grégorio pour de savoureux dialogues.

L’absurde est souvent présent dans le théâtre de Roland Dubillard. Avec un humour décalé, il parvient à transformer les mots en des situations burlesques et insolites. Jeux de langage (qui peuvent faire penser à Raymond Devos), situations communes, scènes loufoques, tels sont les maître-mots de cet auteur.

Dans un décor fluo-poilu, Muriel Robin et Annie Grégorio interprètent les personnages d’une dizaine de saynètes comiques. Je suis allé voir la pièce vendredi soir, et j’avoue que voir Muriel Robin jouer d’autres personnages que ceux qu’elle avait l’habitude de créer, me laissait perplexe. Où serait Mme Vinard ? La mère du noir ? Et Pépètte, hein ?!

Puis finalement, avoir découvert les textes de Roland Dubillard à travers Muriel et Annie est une bonne chose : j’irai m’acheter le livre des Diablogues dès que possible pour lire l’intégralité des saynètes. Le duo fonctionne à merveille. L’une dit ping, l’autre répond pong. La complicité est là (sûrement dûe à une amitié vieille d’environ 30 ans)

Aux fans de Muriel, d’absurde, d’humour, de théâtre, courrez au Théâtre Marigny.

clique là, tu vas aimer !

  • L’année prochaine, à moi la ville, à moi les salles de concerts, à moi les cinémas, à moi les théâtres.

  • Tu passeras de La Creuse à Paris ?…

  • Ou de Resteigne à Bruxelles, c’est bien aussi.

« »