Ben Kerber – Loin des mers EP

Posté le 23 Juin 2015   •   Catégories : 2015, Albums/EP, Coup de coeur   •   4743 Vues   •   Aucun commentaire sur Ben Kerber – Loin des mers EP

Ben Kerber - Loin des mers EP

Je me souviens, je me rappelle, avoir aperçu Benjamin Kerber il y a quelques années au collèges des Bernardins à Paris (ancien collège cistercien construit au XIIIème siècle). C’est Daniel Darc qui chantait ce soir là ; et croiser quelqu’un à concert de Daniel Darc, c’est déjà l’apprécier sans vraiment le connaitre. Benjamin a souvent crié son amour pour l’ex-chanteur de Taxi Girl, lui-même ex-chanteur de Les Shades. C’est avec leur deuxième album, 5/5, que je me suis attaché au groupe Parisien. Le disque électrique, énergique et sophistiqué, brassait de larges influences, aussi bien rock qu’électro.

Ben Kerber

Les membres du groupe ont désormais pris des routes différentes, et Benjamin Kerber est l’un des premiers à revenir sur scène en solo (il est aussi  membre d’Atheltic Bonnie, et son frère Etienne avait créé le duo Loureb & K il y a quelques années).

En préambule d’un premier EP solo, il a dévoilé au printemps, sa reprise d’un des titres de Suicide (Keep Your Dreams). Sa voix, qui navigue toujours entre adolescence et maturité, flotte avec le texte aérien, ré-adapté pour l’occasion.

Nous serons des rêveurs
Nous reposerons en paix
Rassurés par le ciel
Saturé de comètes

Les trois titres originaux font la part belle aux souvenirs. La rythmique mécanique déjà, qui frappe les années 80 de plein fouet. Sur Nous étions des rêveurs, l’inspiration pour le Psaume 126, le rapproche encore + de Daniel Darc. On ne sait pas quoi faire tant la chanson est nourrie d’une multitude de sentiments. Danser ? Embrasser ? Courir ? Crier ? On rêve, et c’est déjà bien.

Ce qui pourrait s’apparenter à la première écoute au simple souvenirs de lendemains de soirée, se révèle plus profond, et s’associe aux souvenirs de jeunesse qui nous sautent à la figure (Vagabond). Une époque résolue, qui prend de plus en plus d’ampleur en vieillissant. L’EP traverse le temps, comme un voyage passé-présent-futur, où les souvenirs restent comme le sable coincé dans les chaussures.

Le retour en arrière fait écho à un titre déjà écrit avec Les ShadesMon Enfance. Le temps passe, le talent lui, reste.

Retrouvez Ben Kerber sur Bandcamp et Facebook.

Ecrit par

clique là, tu vas aimer !

« »