Écrit par 20 h 06 min 2021, Brèves, Cinéma, Coup de coeur

KHMGNFF crée la bande-originale pour le film Vertige

KHMGNFF créé la bande-originale pour le film Vertige
KHMGNFF créé la bande-originale pour le film Vertige

Les irréductibles est un collectif Berlinois créé en 2019, et si je vous en parle avec excitation (si si, mes doigts tapotent frénétiquement sur le clavier), c’est tout simplement puisque j’en fais parti. En 2020, nous avons au travers d’une performance scénique et immersive questionné les complexités et les actualités des féminismes : Le collectif Les irréductibles est né.

Quelques mois après, nous avons décidé de nous diriger vers les relations de pouvoir entre dominant.e et dominé.e. Le projet a été bousculé une première fois en mars 2020 (est-il nécéssaire de préciser pour quelle raison ?) et a donc été le fruit d’une recherche confinée. Une première performance pointait tout de même le bout de son nez pour novembre 2020. Sans surprise mais avec une certaine frustration, le couperet est tombé 3 jours avant : nous ne pourrons pas jouer Vertige sur scène.

Nous avons collectivement décidé de continuer ce projet et nous l’avons imaginé par l’oeil de la caméra. Avec la participation de Joris Dragoman, cameraman, et Barbara Khamouguinoff (KMGNFF), créatrice sonore à l’origine de la bande son du projet théâtral, nous avons croisé les genres et expérimenté autrement notre relation à l’espace et à l’image.

En reprenant les thématiques propres au projet initial, la place du pouvoir et des possibles renversements entre dominant.e.s. et dominé.e.s, nous avons cherché à nous emparer de la vidéo tout en gardant le langage du théâtre et de la performance.

VERTIGE se constitue d’un corpus de textes autour de la place du pouvoir et des possibles renversements entre dominant.e.s et dominé.e.s : la soumission à soi-même, à la famille ou comme ordre social, la domination comme violence physique, sexuelle ou morale. Nous nous sommes inspiré.e.s d’archétypes et de mythes qui perdurent encore aujourd’hui et dont il est difficile de s’affranchir tellement ils ont été assimilés : Macbeth et la folie destructrice (Shakespeare) , Antigone et le sacrifice d’être libre dans la mort (Anouilh) ou Petra von Kant et la solitude devastatrice (Fassbinder).En contre poids, nous avons choisi d’introduire des œuvres contemporaines féministes et progressistes : des morceaux choisis de Monique Wittig, Paul B. Preciado ou de témoignages intimes de femmes et d’hommes viennent rompre ces injonctions, ouvrant ainsi la brèche de la rébellion et de l’émancipation révolutionnaire.

Il est tout excitant pour moi de revenir sur le fait que l’artiste KHMGNFF, membre du label Rings of Neptune, compose la bande-originale. Française résidente à Berlin, la jeune artiste mixe différent styles créant des collages sonores traversés par le mouvement. Lors de la projection du film en avant-première à Berlin, KHMGNFF jouera en live la bande-sonore.

Le projet est sur la dernière ligne droite : post-production, mixage, étalonnage, création musicale, sont en cours. Nous avons d’ailleurs lancé un projet Kisskissbankbank pour ceux qui sont intéressés de soutenir le projet, jusqu’au 10 novembre. Places pour l’avant-première, affiches et vinyles en édition limitée de la bande-son sont disponibles en contrepartie : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/vertige-film

(Visited 4 times, 1 visits today)

Last modified: 1 décembre 2021

Fermer