Birds, Drums & Bewitched Hands

Posté le 25 Oct 2010   •   Catégories : 2010, Albums/EP   •   1633 Vues   •   Aucun commentaire sur Birds, Drums & Bewitched Hands

Enfin. Les Rémois de The Bewitched Hands (ils ont raccourcis leur nom de groupe au passage) sortent aujourd’hui leur premier album Birds and Drums après nous avoir séduits avec plusieurs EP.
Wow, que la pochette est belle. Alors que Les Inrocks qualifiait le jeune groupe Puggy d’une explosion de couleur, je vais leur emprunter le terme pour désigner ces 6 Français (de Reims, vous aurez devinés).

On démarre avec Happy with you, une aventure mélodique avec des choeurs qui semblent venir de partout. Par moment, on est même pas très loin d’une chorale religieuse.
C’est ce à quoi m’avait fait penser l’excellent Hard to cry où il est impossible de retenir son souffle pendant près de 5 minutes. S’il fallait un morceau pour décrire cet album, ça serait celui-ci. Léger, acoustique, orchestré, explosif, ce morceau part des profondeurs et vous fera décoller avec grâce.

Le titre Sea est sorti en EP et a même eu droit a son clip. Je ne suis pas particulièrement fan de la vidéo, mais la chanson à cette manie de ne pas me laisser innerte.

Alors que je m’attendais à des chansons plus longues, The Bewitched Hands offre des morceaux de 2 à 3 minutes. Ces titres sont tous de même un concentré d’énergie qui vient rapeller les années 90’s : des chansons tordues mais bien calibrées pour faire trembler la bande FM. On ne sera pas étonner d’apprendre que le groupe admire Sonic Youth et The Smiths. Ils apprécient même Arnaud-Fleurent Didier et… le trublion Katerine !

The Bewitched Hands n’est pas très loin de faire penser  Arcade Fire avec sa grande tribu : 5 garçons et 1 fille pour vous servir.
Sur scène ça doit dépoter et  j’aimerai bien les voir pour recevoir une bonne dose d’énergie.

Si vous voulez un peu plus de calme, je vous suggère d’écouter le titre Staying Around. A l’allure rétro, ce morceau vous fera apprécier les voix aigües (masculines ? féminine ?) du groupe. Il est même conseillé de basculer doucement la tête de gauche à droite et de recommencer, tout en pensant aux vacances. Ou à l’amour, au choix.

Vous l’aurez compris, le premier album de The Bewitched Hands me plait ; je trouve même qu’il démonte sa mère. Ca ne serait pas étonnant de le retrouver dans le haut de mon classement des albums 2010, à la fin de l’année.
Petit cadeau : l’album est en écoute juste en dessous :


Et on peut même terminer par une petite séance graphisme avec les pochettes de leur EP que je trouve très jolies.

 

 

 

 

 

clique là, tu vas aimer !

« »