[EP] Le Noiseur – Musique de chambre

Posté le 24 Jan 2020   •   Catégories : 2020, Albums/EP   •   1212 Vues   •   Aucun commentaire sur [EP] Le Noiseur – Musique de chambre

[EP] Le Noiseur - Musique de chambre

On reprochait à Le Noiseur avec son premier album d’être un pastiche de Benjamin Biolay. Mélodies léchées, cuivres, diction nonchalante, et textes désabusés et cinématographiques. Tout cela les rassemble, il est vrai. Mais son premier album sorti en 2015, Du bout des lèvres, avait le mérite, pour ceux qui affectionnent ce package mélancolie, de trouver refuge.

Le Noiseur s’est donc renfermé dans sa chambre du XXe arrondissement, recentré sur lui-même, mais avec une fenêtre ouverte, côté rue, pour raconter l’universel.
Simon Campocasso de son vrai nom, a ralenti le tempo, à l’image du premier extrait, Summer Slow 88, dévoilé au milieu de l’été. Le Noiseur débite, d’un ton plus cadencé, il murmure ses désirs sur des textes d’une certaine volupté. Ce qu’il fait aussi dans le charnel L’origine du monde. Ces deux premiers extraits, efficaces pour des passages en radio, pourraient presque, à la première écoute, voler la vedette à deux titres plus discrets, mais pas moins réussis.

D’un rythme toujours aussi saccadé et ralenti, c’est pourtant l’excès de vitesse – et de vie – qu’il conte, dans Aston Morphine, sur un ton susurré. Ce sont les excès de l’autrice de Bonjour tristesse qui sont ici couchés sur papier. Les cordes enveloppent le texte, jusqu’à entendre, en point culminant, un extrait d’interview de François Sagan. On oublierait presque, avec cette voix de velours, que la tole fracassée de la voiture de l’autrice l’a rendu addict aux anti-douleurs. Le point culminant de cet EP sans aucun doute.

Course poursuite
Poursuite du bonheur
Bonheur en fuite
Bonheur tout de suite
Sans suite
Affaire classée
Sur le bas côté

Sur Dépression Nord, l’ombre de 15 août de Benjamin Biolay n’est pas très loin. Il dépeint le monde qui l’entoure mêlé aux sentiments qui le broie. On pourrait aussi errer dans un film de Philippe Garrel, type La Jalousie. Le chanteur romantique continue d’explorer ses thèmes de prédilections : désillusions amoureuses et espoirs noirs. Un titre qui donne envie d’être dépressif.

La série de clip montre Le Noiseur s’inviter dans des endroits publics (thé dansant, garage auto, boulangerie), sans pour autant changer le cour de choses.

Ce nouvel EP semble être un préquel d’un deuxième album à venir.

[EP] Le Noiseur - Musique de chambre - ©lavillamektoub

Ecrit par

clique là, tu vas aimer !

« »