Trailer Trash Tracys – Ester

Posté le 16 Jan 2012   •   Catégories : 2012, Albums/EP, Musique   •   985 Vues   •   Aucun commentaire sur Trailer Trash Tracys – Ester

 

Trailer Trash Tracys - Ester

Si vous aimez les mélodies lascives, celles dans lesquelles il est facile de se noyer, vous n’aurez pas de mal à craquer pour le groupe Londonien Trailer Trash Tracys. Mené par une blonde au look androgyne, le quatuor sort son premier album, Ester, chez Domino Records. Il se sont déjà fait remarquer avec un premier single, mis en vidéo, You Wish You Were Red.

Le clip aux couleurs psychédéliques rappelle celui de Still Life de The Horrors ; par contre la musique semble être passé au travers d’une machine qui rend les mélodies beaucoup plus douces et élastiques. Les images se multiplient, comme la voix de la chanteuse qui semble partir vers l’infini.

Très aérien, l’album joue beaucoup avec les nappes de guitares, où plusieurs couches sonores donnent du relief aux morceaux. Dies in 55 par exemple, où la voix et les instruments semblent à part, complètement dissociés. Et pourtant la chanson réussit à accrocher.
C’est pareil pour Strangling Good Guys, mais où cette fois les mélodies et la voix de la chanteuse tourbillonnent ensemble (je pense à Circulars ou Into The Trees de Still Corners).

Trailer Trash Tracys

La voix éthérée évoque beaucoup de groupes dreampop, menés par des voix féminines, comme par exemple Still Corners ou encore I Break Horses.

Mon titre coup de coeur va à Candy Girl, que j’aurai très bien pu voir sur l’album d’un duo Danois, The Raveonettes ou sur un album de Tamaryn. Son lo-fi, voix qui se mêle aux instruments, ces quelques minutes nous élèvent dans un univers vaporeux. La chanson passerait très bien après une soirée arrosée, où l’euphorie provoquait par l’alcool serait prolongée par ce morceau.

Il y’a quelques morceaux auxquels j’accroche moins, comme par exemple Black Circles.

Les TTT, comme on les appelle déjà, seront en concert au Point Ephémère le 21 février, dans le cadre du Firework Festival. J’y serai mais le 25 Février, soir de mes 26 ans, pour y voir Youth Lagoon :)

L’album sort aujourd’hui, mais le site du Guardian l’à déjà proposé en écoute gratuite. C’est cadeau donc !

clique là, tu vas aimer !

« »