ROCKORAMA Programmation Samedi 16 Juin : Kelly Und Kelly, Craft Spells, Duchess Says, We Have Band

Posté le 26 Mar 2012   •   Catégories : 2012, Festival   •   1503 Vues   •   Aucun commentaire sur ROCKORAMA Programmation Samedi 16 Juin : Kelly Und Kelly, Craft Spells, Duchess Says, We Have Band

 

Rockorama #4

On continue la présentation des artistes, pour ce deuxième jour de Rockorama.

Programmation Samedi 16 juin

20h – Kelly Und Kelly – FR / Electro Rock

Lui c’est Kelly, et elle c’est Kelly aussi. Kelly und Kelly fait honneur à la région puisqu’ils sont Varois. Ils sont aussi respectivement bassiste et clavier guitariste du groupe Pop Paingels.
Pas mal influencés par des groupes comme Arcade Fire, The Organ, Lesbians On Ecstasy, The Cure ou The Kills, il n’est pas dur de deviner que leurs prestations sur scène valent le détour.

Kelly und Kelly

Le groupe conserve le meilleur du rock et de l’électro et créent leur tubes. Avant tout accrocheurs, si vous entendez par hasard un de leur titres, impossible pour vous d’en décoller vos oreilles. Que ce soit sur les morceaux les plus entrainants (Kiss and Play et Bitches Likes Me) ou les plus planants (Untight), la voix sensuelle de la chanteuse se marie très bien avec les riffs entrainants des guitares du Monsieur.

21h – Craft Spells – US / Indie

Le groupe Craft Spells est très jeune. C’est en 2009 que Justin Paul Vallesteros, véritable maitre à bord du projet, compose seul chez lui, en Californie. Il est très vite rejoint par Frankie Soto, Jack Doyle Smith et Anna Luxx Ryon.
Signé chez le label de Brooklyn Captured Tracks qui défend l’indie pop, Craft Spells a sorti son premier album, Idle Labor, il y’a maintenant un an.

Craft Spells

Influencé par les années 80, le groupe s’amuse avec une main sur la guitare et l’autre sur le clavier, à la manière de New Order. Il suffit de voir la pochette de l’album, illustrant un bouquet de roses, comme sur le deuxième album du groupe Mancunien. Les roses, un peu plus fraîches, dévoilent une pop subtile.

Les amoureux du label Captured Tracks (Veronica Falls, Wild Nothing, Beach Fossils, Blouse) seront séduits par les mélodies efficaces et dansantes qui parcourent l’album (The Fog Rose High, From the Morning Heat), identité propre au label de Brooklyn. Repris par pas mal de blogs l’an dernier, le groupe sort un nouvel EP le 14 mai, Gallery. Le premier extrait, Still Left with me, ne déroge pas à la règle : pop brumeuse et résolument 80’s sont bien la marque de fabrique du groupe.

22h – Duchess Says – CAN / Electro Noisy

Duchess Says. Des fois, il faut savoir se restreindre aux évidences pour ne pas se mettre les pieds dans les plats, mais pour les besoins de cette biographie, risquons-nous.

Duchess Says

Parlons, Duchess Says… Duchess Says est un groupe de musique. Jusqu’à maintenant, ça se tient. Duchess Says évolue dans un univers tournant autour de la perruche et c’est là que ça se complique! Disons d’abord que le groupe s’est formé en 2003, au moment où Ismaël et Annie-Claude faisaient partie du groupe punk de Québec Radio Laundromat. Lorsqu’ils migrent vers Montréal, le duo de vieux collaborateurs rencontre Philippe, multi-instrumentiste et Simon, batteur.

 

23h – We Have Band – UK / Electro Pop

Mené par le couple Thomas et Dede Wegg-Prosser et d’un de leur ami, Darren Brancroft, ces trois jeunes anglais travaillent dans une même maison de disques, avant de se lancer dans le grand bain. Leur premier single Oh!, attire l’attention de plusieurs blogs en 2009. Un passage aux Transmusicales de Rennes et un deuxième single plus tard, les voilà auto proclamés expert en disco rock. Le groupe sort dans la foulée son premier album, sobrement intitulé WHB.
Souvent comparé au groupe Londonien Hot Chip, We Have Band excèle aussi dans les rythmes électro pop et électro rock (Divisive, Hero Knows). Avec des titres plus sombres (Honeytrap, Centrefolds & Empty Screens), le groupe n’a pas de mal à créer son propre univers.

We Have Band

A l’instar de la pochette torturée de leur second album Ternion, We Have Band ne quitte pas son univers sombre. Les voix se font plus discrètes, et les synthés apportent un côté plus surréaliste. Where Are You People, le tube hypnotique de l’album, se distingue tout de même par son énergie communicative. C’est de cette manière qu’ils ont construit l’album. S’approchant parfois du dance-floor (Steel in the Groove), Ternion confirme l’énergie folle du groupe, tout en élégance.

clique là, tu vas aimer !

« »