Sexy Sushi @ Trianon – 15/05/2013

Posté le 19 Mai 2013   •   Catégories : 2013, Scènes/Live   •   1113 Vues   •   Aucun commentaire sur Sexy Sushi @ Trianon – 15/05/2013

Sexy Sushi @ Trianon - 15/05/2013Photo @zecharlotte

Hier c’était ma première fois, à un concert de Sexy Sushi. Evidemment je connaissais déjà le sex appeal de la policière, ou encore la fille à la tête de dinde (ma préférée). Mais je n’avais encore jamais mis les pieds à un de leur concerts dont j’ai déjà entendu parler.

Le spectacle démarre déjà dans la salle. Le public arbore les looks les plus extravagants, qu’il est commun de croiser des femmes déguisées en cochon, ou un homme avec une tenue cuir latex. Je n’aurai pas imaginé une première fois à tendance SM…

Direction Strasbourg, puisque c’est le nom du groupe qui fait la première partie. Ils viennent de Bordeaux, et ont donc de l’humour… Par contre leur musique l’est beaucoup moins. Ils sont quatre sur scène, à balancer de l’électro aux synthés et guitares.

21h00. La chaleur commence à monter. Je me sens excité, mais aussi un peu perplexe par ce qu’il va m’arriver. La lumière s’allume et trois immenses croix surplombent la scène. Un gourou au physique de La boule (de fort boyard, oui), accompagnée de la chanteuse, lancent les festivités en incantant une prière.

Rebecca Warrior interprète leur nouveau titre J’aime mon pays. Le plancher du Trianon tremble et les premières gouttes de sueur apparaissent. Le public est déchaîné, et la chanteuse en profite pour se jeter dans la fosse. Les croix de trois mètres, qui se révèlent être en polystyrène, sont balancées dans le public, créant une bataille géante de boules blanches.

Les grands moments d’excitations et de sueurs sont, heureusement, entrecoupés par des moments plus calmes, où un faux William Sheller est venu accompagner le duo au piano.

Rebecca Warrior ponctue ses chansons de « Coucou toi » s’adressant à plusieurs personnes dans le public. Elle fait monter des gens sur scène, et propose même à certains situés au deuxième étage de sauter, comme on ne l’a encore jamais fait ici...

Sexy SushiPhoto Laurent Besson – Caribou-Photo

Ne connaissant pas toutes les chansons du groupe, il n’est pas difficile de chanter avec elle :

Mais comment il fait pour avoir des bras comme ça ?
Mais comment il fait pour avoir des cuisses comme ça ?
Il est costaud, voilà tout, et puis le reste, on s’en fout

Des chevaux par milliers
Dans les ravins, dans les fossés
Des chevaux par milliers
Dans les ravins, dans les charniers

Sur le rappel (le public n’aurait d’ailleurs pas dit non pour deux), la chanteuse a invité plusieurs personnes à venir sur scène. Des hommes torse nus et des femmes seins nus témoignent du degré de folie et d’excitation dans le Trianon ce soir là.

clique là, tu vas aimer !

« »