[CINÉMA] Non ma fille tu n’iras pas danser, Un prophète, Les regrets, Destination Finale 4

Posté le 9 Sep 2009   •   Catégories : 2009, Cinéma   •   1174 Vues   •   Un commentaire sur [CINÉMA] Non ma fille tu n’iras pas danser, Un prophète, Les regrets, Destination Finale 4

cine1

Faute de n’avoir vu qu’un film cet été (Là-Haut, qui ne m’a pas emballé), je me suis rattrapé en allant voir 4 films dernièrement.

Non ma fille tu n’iras pas danser

Depuis qu’elle s’est séparée de Nigel, Léna traverse la vie comme elle peut avec ses deux enfants. Elle triomphe avec vaillance des obstacles semés sur leur route. Mais il lui reste à affronter le pire : l’implacable bonté de sa famille qui a décidé de faire son bonheur. (Fiche Allociné)

Ah que je l’attendais le nouveau Honoré ! Trop peut-être.
Le casting me plait beaucoup, on retrouve la bande de Les Chansons d’amour : Chiara Mastroianni, Louis Garrel, Alice Butaud. D’autres acteurs, pas inintéressants, sont aussi présents : Marie-Christine Barrault, Marina Foïs, Jean-Marc Barr.

Cadre idyllique, maison à la campagne, rivalité, tensions, déprime. Le personnage de Chiara, Léna, me plaît et ses relations avec sa famille aussi. Je déchante assez vite, quand arrive au milieu du film un conte Breton. Je n’y vois pas trop l’intérêt et me laisse un goût amer pour le restant du film. Quelques scènes me gènent dont je ne vois pas l’utilité.

Heureusement la fraicheur des comédiens (hormis Julien Honoré, dont je me demande si il n’a pas été choisi uniquement parce que c’est le frère du réalisateur) m’a fait passer un bon moment.


Un prophète

Condamné à six ans de prison, Malik El Djebena ne sait ni lire, ni écrire. A son arrivée en Centrale, seul au monde, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus. Il a 19 ans.
D’emblée, il tombe sous la coupe d’un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi dans la prison. Le jeune homme apprend vite. Au fil des  » missions « , il s’endurcit et gagne la confiance des Corses.
Mais, très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau… (Fiche Allociné)

Que d’éloges sur ce film, la presse est unanime !
En ayant vu la bande annonce, ce sujet m’a intéréssé. Je m’attendais à un film choc, dérangeant, sur l’univers carcéral (bien que pas attiré par ce domaine, de prime abord).

Le film commence et les 2h37 sont bien longues… Alors je ne vais pas m’engager dans une mauvaise critique. L’interprétation des comédiens est parfaite, le film est bien réalisé, mais je n’ai pas accroché. Sentiment personnel.

J’ai tout de même le pressentiment de voir ce film triompher aux Césars 2009.

Les Regrets

Mathieu Lievin, 40 ans, architecte parisien, prend la route pour rejoindre la petite ville de son enfance où sa mère vient d’être hospitalisée en urgence. Dans la rue, il croise Maya, son amour de jeunesse, qu’il n’a pas revue depuis quinze années. Accompagnée d’un homme et d’une petite fille, elle ne lui adresse pas la parole. Deux heures plus tard, le téléphone sonne dans la maison familiale : c’est Maya qui l’invite à venir la retrouver chez elle. Il hésite un court instant puis accepte…

Je l’ai vu hier, et c’est une bonne surprise. Très bonne.
Je m’attendais à un film un peu prétentieux, genre je-vis-à-Paris,-je-suis-un-bobo-mais-je-suis-malheureux-parce-que-la-vie-est-compliquée, tu comprends ?

Et j’ai trouvé ce film vrai. L’histoire tient debout du début à la fin. On s’installe dans la relation passionnelle et cachée de Mathieu et Maya. Des scènes simples, sans artifices, filmant la complexité du choix.
Une intérprétation juste. Valéria agace à ne pas savoir ce qu’elle veut, mais elle me fascine tout autant. Yvan Attal, que j’ai découvert récemment, tient parfaitement dans ce rôle de victime.
Quand, en plus, la musique et les personnages secondaires (surprenant Phillipe Katerine) suivent, je conseille vivement d’aller voir ce film !

Destination Finale 4

Alors que Nick et ses amis s’apprêtent à s’amuser devant une course automobile, celui-ci a une prémonition horrifiante : un terrible concours de circonstances fait voler en éclat une voiture de course. En proie à la panique, Nick parvient à convaincre sa copine Lori et leurs amis Janet et Hunt de quitter les tribunes seulement quelques secondes avant la réalisation de son effroyable vision…
Persuadé d’avoir échappé à la mort, le groupe d’amis semble avoir une seconde chance, mais malheureusement pour Nick et Lori, ça ne fait que commencer. (Fiche Allociné)

Ayant déjà vu les précédents de la série (et possédant une carte UGC illimité…) je suis allé voir ce film.
Bonne surprise, dû notamment à la 3D ! J’avais vu l’âge de Glace 3, et je ne trouvais pas que la 3D apportait quelques chose de transcendant.

Or, dans un film où le sang gicle, les corps se broient, les membres volent, il y’a de quoi être surpris. Je n’ai pas su rester 10 minutes immobile sur mon siège. Peut-être mon coté courageux…
Fan de flashback, d’irréel, de sang, de Destination Finale, allez le voir (en 3D) !

J’aimerai bien aller voir Les derniers jours du monde, mais c’est peut-être un peu tard. Tout comme Inglorious Basterds, que je n’ai toujours pas vu.
J’ai aussi entendu parler de Tu n’aimeras point

clique là, tu vas aimer !

« »