Vu sur scène : Jeanne Cherhal – Amoureuse

Posté le 23 Mar 2012   •   Catégories : 2012, Scènes/Live   •   2920 Vues   •   3 commentaires sur Vu sur scène : Jeanne Cherhal – Amoureuse

 

Jeanne Cherhal - Amoureuse

Quarante ans et un jour après la sortie de Amoureuse,  premier album de Véronique Sanson, Jeanne Cherhal a décidé de le remettre sous les projeteurs en 2012. C’est au 104 à Paris qu’elle a interpreté à sa façon, le temps d’une soirée, les douze chansons qui composent l’album.

Il faut bien le dire, excepté deux ou trois chansons, je suis loin d’être incollable sur Véronique Sanson. Plutôt admirateur de Jeanne Cherhal depuis plusieurs années, je me suis quand même mis à écouter Amoureuse, quelques jours avant le concert. Vibrato à part, ce premier album souligne tout de même une rare maturité pour quelqu’un de 23 ans, et des textes modernes encore aujourd’hui.

Dans la salle, quelques minutes avant le début du concert, nous avons eu droit à probablement l’une des premières interviews audio de Véronique Sanson, à l’occasion de la sortie de cet album. Jeanne Cherhal, toujours aussi fluette, entre en scène. Elle se dirige vers une vieille étagère, où est installé une platine vinyle. Le public est silencieux, soulignant l’attente que suscite la jeune chanteuse. Elle dépose un vinyl sur la platine et le crépitement du diamant résonne dans la salle.

Jeanne s’installe au piano, et c’est parti pour les douze de chansons de l’album sans interruption. Amoureuse et L’irréparable sont les deux titres forts du début de l’album. Certainement les plus connus avec Besoin de PersonneVert Vert Vert est une chanson au rythme plutôt original, et Jeanne s’en sort très bien, s’amusant même lorsque le rythme s’accélère. Elle avait déjà fait ses preuves avec une version accélérée de Ma vie en l’air au Café de la danse.

Pour les Michel est une chanson sans paroles, sublimée simplement par sa mélodie. Bahia est un très joli titre, où la voix monte assez haut. Celle de Jeanne atteint ses limites. C’est fragile et touchant.

Pour conclure la soirée, elle décide de sortir du concept Amoureuse, et d’interpréter les deux premiers titres de l’album suivant, De l’autre côté de mon rêve. elle y reprend donc Morale et Une nuit sur son épaule.

Ceux qui ont assisté au concert de 21h30 ont eu la chance de voir Véronique Sanson rejoindre Jeanne Cherhal sur scène. Après deux albums orientés pop et rock (L’eau et Charade) et une tournée avec quatre musiciens, cette soirée renforce mon souhait de la revoir là où elle excelle : seule derrière un piano.

Pour celles et ceux qui sont déçus de l’avoir loupée, Jeanne Cherhal rejouera Amoureuse le vendredi 13 juillet aux Francofolies.

clique là, tu vas aimer !

« »