Top albums 2012 : n°10 à n°1

Posté le 20 Déc 2012   •   Catégories : 2012, Top albums   •   1851 Vues   •   Aucun commentaire sur Top albums 2012 : n°10 à n°1

Top albums 2012 : n°10 à n°1

Top albums : n°30 à n°11

10. Motorama - Calendar
10. Motorama – Calendar
Motorama
, c’est un groupe Russe qui vient de sortir son deuxième album, Calendar au début de l’automne. Les mélodies galopent, la voix est sombre, les titres sont très efficaces.
J’en ai parlé ici.

09. Benjamin Biolay - Vengeance
09. Benjamin Biolay – Vengeance
Bon d’accord, Vengeance n’est pas à la hauteur de Trash Yéyé ou Négatif. Mais un album de Benjamin Biolay me fera toujours du bien, surtout quand sa voix se libère toujours plus.
Je laisse de côté Trésor Trésor ou La fin de la fin, mais je conseille Venganza, Ne regrette rien, Belle Epoque et Sous le lac gelé.
J’en ai parlé ici.

08. Crystal Castles - III
08. Crystal Castles – III
Le duo Canadien sort le dernier album de son tryptique. Plus sombre mais pas moins accessible, Crystal Castles nous fait transpirer.
J’en ai parlé ici.

7. Heavenly Beat - Talent
7. Heavenly Beat – Talent
John Peña a quitté Beach Fossils cet été pour se lancer pleinement dans son projet solo Heavenly Beat. Au revoir les noirceurs de son ancien groupe, bonjour les mélodies ensoleillées. Les titres sont classes, on pense à Local Natives, époque Gorilla Manor.
J’en ai parlé ici.

06. Trust - TRST

6. Trust – TRST
Je n’ai jamais parlé de ce duo Canadien sur pinkfrenetik.com (à ne pas confondre avec le groupe qui chante Antisocial-tu-perds-ton-sang-froid…). Je l’ai découvert il y’a peu, et je me suis (trop ?) facilement laissé sombré. C’est hyper dark, très dansant. Comme disait Ian Curtis, il est facile de pleurer tout en dansant. Est-ce un coup de cœur éphémère ? Peut-être. en tout cas, c’est un coup de foudre.

5. Breton - Other People’s Problems

5. Breton – Other People’s Problems
A la première écoute de Other People’s ProblemsBreton m’a fait penser à Wu Lyf. Pour son énergie, sa rage. L’album est plus dansant (Jostle) et plus urbain (Edward The Confessor). J’ai vu le groupe trois fois sur scène cette année, mais je n’ai jamais eu la chance de les voit interpréter le bijou, et ovni, de l’album : 2 years.
J’en ai parlé ici.

4. Teen Daze - All of us, together

4. Teen Daze – All of us, together
Jamais j’aurai pensé apprécier un album quasi instrumental de musique électronique. Et pourtant All of us, together de Teen Daze est un des plus bel album que j’ai écouté cette année.
Homogène, fluide, enivrant. Ce qui est moins le cas de son successeur sorti quelques mois après, The Inner Mansions
J’en ai parlé ici.

3. Baden Baden - Coline

3. Baden Baden – Coline
Baden Baden a sorti son premier album début octobre. Coline mélange texte français sur mélodies à l’anglaise, et vice versa. On sautille, on rêve, on sourie bêtement, on frissonne, évidemment.
J’en ai parlé ici.

2. Diiv - Oshin

2. Diiv – Oshin
Diiv est le side project de Zachara Cole Smith, le bassiste de Beach Fossils. Oshin est complètement fou, c’est un album nerveux. Les mélodies tournoient, donnent le vertige, font transpirer, sont pleines de fougue (comme à l’époque du premier album de Wild Nothing).
J’en ai parlé ici.

1. The xx - Coexist

1. The xx – Coexist
Pourquoi Coexist de The xx alors qu’à la première écoute de l’album, j’ai tout sauf été surpris ? J’attendais une musique dansante, éloignée de leur premier album. Mais très vite, les titres m’ont collé à la peau. Il est difficile d’extraire un morceau en particulier, tant Coexist pourrait être une unique chanson de 37 minutes. Les pistes s’enchaînent avec grâce, se confondent. Étrangement aussi, c’est un des rares albums où je peux nommer chaque morceau. Les voix sont pures. Jamie XX agit discrètement derrières ses machines, mais n’en reste pas moins la colonne vertébrale du trio.
Missing me mets des frissons, Chained est devenu un classique, l’enchaînement Reunion / Sunset est magique, et Swept Away est la pièce maîtresse de l’album.
Coexist n’est certainement pas un album révolutionnaire, mais j’ai aimé son homogénéité, sa douceur, sa pochette en négatif par rapport au premier album, et je l’apprécie encore plus depuis le concert d’hier au 104.
J’en ai parlé ici.

 

Top Albums 2012 by Pinkfrenetik sur Spotify

Déceptions

The Grizzly BearShield : C’est certainement très bien réalisé, mais je ne suis jamais touché, et je me fais chier en l’écoutant.
Hot Chip – In our heads : Déception par rapport au précédent album One life stand. Puis alors en live, un ennui…
Alt-J et Django Django : Malgré l’engouement, je ne suis jamais rentré dans ces deux albums.
Mac DeMarco – 2 : dommage, son album Rock’n’Roll Night Club était bien mieux
Twin Shadow – Confess : Bien moins fou que son premier album, Forget.

Coups de cœur

Coups de coeur 2012

Santigold – Master of My Make-Believe : Du Santigold un peu réchauffé, mais toujours efficace.
Weird Dreams – Choregraphy : de la pop baignée de mélodies à la Beach Boys. Ça réchauffe.
Passion Pit – Gossamer : Moins excitant que le premier, mais toujours la même pêche.
McLuvin – Animal : Deux Parisiens à l’origine de Mc Luvin. C’est funk, hip hop, 70’s, ça brille.
Barbara Carlotti – L’amour, l’argent, le vent : Grande voix chaude. Barbara Carlotti nous enchante.
Saez – Messina : Pas encore eu le temps de bien tout explorer, mais ce triple album est une fois de plus, percutant. Saez nous emporte dans son flot musical.
Lana Del Rey – Born to die : Des titres à garder, d’autres à jeter.
Trailer Trash Tracys – Ester : ambiance électrique.
Da Silva – La distance : L’album sonne comme du métal froid qu’on poserait contre notre peau.
Echo Lake – Wild Peace : Musique lo-fi, voix reverb, rien de révolutionnaire, mais à écouter.

A suivre

Des révélations à suivre : Fauve, Granville, Pendentif, AlunaGeorge, Young Dreams, Pegase, Superpoze, The Popopopops, Caandides. Et oui, vive la France messieurs-dames !

Evidemment, je n’ai pas écouté tous les albums sortis cette année. Si vous pensez que THE album m’a échappé, faites le moi savoir :)

clique là, tu vas aimer !

« »